Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 septembre 2006 3 06 /09 /septembre /2006 00:55

Pas de doute, le film d'animation se porte à merveille !
Entre les productions asiatiques, Pixar/Disney et Dreamworks, petits et grands en prennent plein les mirettes.
On peut déjà compter une dizaine de ces films sortis sur les écrans cette année et, avec la période de Noël qui se profile, on n'a pas fini d'entendre parler de la descendance du dessin animé.
Cet été aura été particulièrement prolifique en la matière: Cars, Nos voisins, les hommes, Lucas, fourmi malgré lui, Nausicaä et Monster House ont tour à tour pris d'assaut le box office.

Ce dernier est le premier long métrage du jeune réalisateur Gil Kenan qui avait été remarqué auparavant pour son court-métrage The Lark.
C'est aussi la dixième collaboration entre Robert Zemeckis et Steven Spielberg après, entre autres, 1941Retour vers le Futur, Qui veut la Peau de Roger Rabbit ? ou Forrest Gump mais cette fois les deux hommes sont producteurs executifs du film. De son côté, Robert Zemeckis avait déjà réalisé en 2003 son propre film d'animation, le Pôle Express, avec un Tom Hanks tout en motion capture. 

Bref, pour en revenir à Monster House, D.J. est un petit morveux de 12 ans, croisement de Pinocchio et de Michael Jackson (pour le nez) (je n'ai pas dit que Michael Jackson s'était tapé Pinocchio, hein !), qui passe ses journées à observer les faits et gestes de son solitaire et acariâtre voisin, Nebbercracker. Ce vieux bourru terrorise les enfants du quartier en confisquant tous les jouets qui traînent sur sa propriété. Jusqu'au jour où le vieux fait un malaise, pris d'un nouvel accés de folie lorsque le ballon de Chowder, le copain de D.J., se retrouve sur sa pelouse.
D.J. et Chowder vont alors se rendre compte que tout ne tourne pas rond dans la maison désormais déserte de Nebbercracker.

Au premier abord,  ce film m'a rappelé Les Banlieusards, ce film sympathique de Joe Dante avec Tom Hanks qui jouait le rôle d'un type qui soupçonnait ses voisins d'en face d'accomplir les crimes les plus horribles dans leur maison délabrée. Le cadre est très similaire: une petite banlieue cossue dans laquelle "gît" une inquiétante maison.

Monster House est joliment fait avec une très belle photographie et des animations très convaincantes.
Ce qui est un peu normal puisque, comme dans le Pôle Express, un processus de capture de mouvements a été employé sur de jeunes acteurs pour enregistrer leurs gestes puis les transformer en données numériques.
Malgré tout, les personnages peuvent parfois (souvent) sembler lents et rigides, un peu comme s'ils avaient été faits en pâte à modeler.

La maison est bien faite et les expressions "humaines" bien rendues et amusantes.

Pour ce qui est de l'histoire, elle est géniale... si on n'a pas encore atteint la puberté. 
Car même si beaucoup d'idées sont bonnes, on a du mal à accrocher à un scénario taillé sur mesure pour les 8/12 ans.
Monster House est donc "un film d'épouvante pour marmots" qui se laisse surtout regarder pour ses plans, sa photo et ses animations souvent bluffantes et qui demande un peu d'indulgence pour son histoire et surtout sa fin.


Monster House, un film que j'aurais aimé il y a 20 ans. 



Partager cet article
Repost0

commentaires

voyance sérieuse en ligne 10/11/2016 14:45

Merci infiniment pour cette utile et précieuse information. Super votre blog, bravo !

jocuri winx 01/04/2011 18:45

Nice sharing of your idea here. I love it and it shows your effort as well. Thanks for sharing it with us. Please keep posting in the future