Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 septembre 2006 7 03 /09 /septembre /2006 17:33

Je veux bien être indulgent parfois avec les films qui sortent l'été mais là, c'en est trop !
Après le chiant à mourir Bleu d'enfer, le lamentable Camping-Car et le risible The Sentinel, voilà une quatrième belle daube commerciale qui vient narguer mes mirettes.

Wouah ! Un film sur des serpents dans un avion, ça va être bien flippant !
Et puis cette affiche... pas mal ! Ça donne envie !
Et puis il y a Samuel L. Jackson qui y joue et pas un de ces gonzes de Lost. Pas de doute, ça va mener à quelque chose !
Finalement, ça m'a mené à écrire beaucoup trop de lignes sur cette chose ridicule qui est en train (ou avion) de rapporter des millions de dollars à ses producteurs.
De quoi nous prévoir un 2 avec une invasion de blattes !

Pourtant le scénario n'était pas mal à la base: un agent du FBI (Samuel L. Jackson) doit escorter par avion de Hawaï vers Los Angeles un témoin à charge (Nathan Phillips, le jeune campeur de Wolf Creek) qui s'apprête à faire tomber un gros bonnet bridé de la mafia.
Manque de bol (de riz), celui-ci est décidé coûte que coûte à se débarrasser de ce témoin plus que gênant et fait lâcher diverses espèces venimeuses de serpents dans l'avion.

--> Toi qui veux te faire du mal en allant voir cette blague, attention spoilers  <--

C'est vrai qu'au départ c'est sympa, on se croirait même dans la Croisière s'amuse.
Mais très vite, les clichés gonflants ressurgissent: dernier vol pour une des hôtesses de l'air, gros stressé de l'altitude doppé au Xanax, star de rap prétentieuse affublée de deux lourds comme gardes du corps, passager grincheux...

Et une fois en pleine action, ça devient carrément du grand n'importe quoi. Les passagers sont à peine perturbés par la présence de ces petites bestioles et ne s'interdisent pas, dans ces moments graves, quelques petites vannes bien salaces ou bien une petite partie de PSP pour l'un d'entre eux, histoire de passer le temps.
Du côté de l'ennemi, on n'est pas en reste puisque non seulement on se la joue Metal Gear Solid avec au menu infiltration et stratégie mais en plus on est dotés de super pouvoirs comme forcer l'oeil d'une passagère ou bien couper la clim'. Mais on sait aussi se la jouer fair play et on ne touche pas aux gosses ou très peu.

Plus on se dirige vers Los Angeles, plus le film prend une tournure "camping-caresque" (c'est à dire proche du zéro): faute de pilotes opérationnels, l'hôtesse de l'air sévèrement burnée (Julianna Margulies from Urgences qui aurait mieux fait de ne pas demander son détachement...) prend les commandes de l'appareil et lui évite le crash inéluctable dans les eaux en effleurant, telle une caresse, la peau du Pacifique.

Croyant avoir tout vu et tout entendu, je scrute la fin du film avec sérénité.

Il y a juste un hic: les deux pilotes sont morts.
Y a t-il un pilote dans l'avion ? "Oui moi, j'ai 2000 heures de vol !"
Wouah quelle chance !
"Et dans quelle école as tu appris à piloter ?"

Là je me dis: "ce film devient un chef d'oeuvre si le gonze dit au flic qu'il est terroriste".

Mais non ce lourd a appris à piloter sur un jeu PS2...
Sur PC à la rigueur, avec tous ces simulateurs de vol perfectionnés, mais sur une console pour les 10/12 ans, faut pas déconner quand même ! 
Remarquez, pour une fois que le jeu vidéo ne tue pas... 

Bref, il doit rester cinq minutes avant la fin du film.
Ça sent le dénouement... le flic et son témoin se congratulent avant de se jeter dans le grand toboggan gonflable.

Mais l'heure de la vengeance du fils du serpent mort à la 52ème minute a sonné: après s'être aggripé à un cadavre (...) pour ne pas être aspiré dans le vide lors de la dépressurisation volontaire de l'avion, le serpent masqué attend sa victime à la sortie et lui saute en plein thorax.
Mais bon, rien de bien grave puisque nous sommes dans un film américain grand public où théoriquement à la fin, le héros invincible qui vient de sauver la vie de son témoin donne rencart à la jolie héroïne même pas perturbée.
Ceci dit, il a pensé à tout sauf à lui demander son numéro de téléphone...

--> Toi qui as 9 euros à dépenser, tu peux maintenant réouvrir les yeux <--

Pour être sérieux, j'ai eu l'impression que Des serpents dans l'avion ne savait pas sur quel pied danser.
Comme si les scénaristes n'avaient pas réussi à se mettre d'accord sur la tournure des évènements et avaient fait des concessions d'un côté comme de l'autre.

Film catastrophe, film comique ou film de science-fiction (pour les serpents bioniques) ?
Du coup, à force de vouloir toucher à tous les genres, il a fini par se perdre et perdre le spectateur qui ne sait pas s'il faut rire ou pas..
Personnellement, je dirais que c'est un film catastrophique.


Avant je détestais les serpents, maintenant je déteste les films de serpents.
  
  



Partager cet article
Repost0

commentaires

voyance par mail gratuite 10/11/2016 14:47

J’adore vraiment ce que vous faites, bravo !!! Merci bien de partager avec nous cet article.

shufflezai 12/08/2011 04:22

oqaoDUtBhIUsXuQlmVcar insurance quotes :))) cheap auto insurance zlpzu

cljens 11/08/2011 11:54

weFUxfvPyIcialis %OO tramadol qotsyw

JessLaRizzle 11/08/2011 02:38

JEjTpmLIQvAuniversal life insurance gfr carinsurance :((

TrIpLeXzIbIt 05/08/2011 03:56

iCtxTWmYBzylacomplia diet drug purephentermine =-D colchicine in 393