Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 août 2006 3 30 /08 /août /2006 13:47

Vu en avant-première, voilà encore un film qui déçoit beaucoup.
Et pourtant il avait tous les atouts de son côté.
Tout d'abord un casting de rêve: réunir Michael Douglas, Kim Basinger, Eva Longoria et Jack Bauer... euh pardon Kiefer Sutherland est un luxe qui n'est pas donné à tout le monde.
Ensuite une histoire sur fond de trahison et de complot présente toujours de l'intérêt au premier abord.
Mais la sauce a du mal à prendre et le tout ressemble plutôt à un yahourt périmé.
Pete Garrison fait partie de la garde rapprochée de la Première Dame des Etats Unis, un peu trop même puisque les deux petits coquinous entretiennent une relation secrète - on ne rigole pas c'est carrément plausible, demandez à Bernadette (sic).
Bref, tout allait bien jusqu'à ce qu'un collègue et ami de Garrison soit assassiné juste avant de lui avoir confié quelque chose de la plus haute importance. C'est alors que Jack Bauer et sa potiche débarquent dans ce petit monde pour enquêter sur ce meurtre qui va vite dévoiler un complot interne visant à éliminer le Président des Etats Unis.

Si vous êtes fans de 24, passez votre chemin car même si Kiefer Sutherland joue un rôle assez proche de celui qu'il a sur petit écran (en moins burné cependant), sa presence est relativement accessoire et peu utile. Les producteurs ont juste voulu rajouter un nom ronflant de plus au générique.

Pour Eva Longoria (Desperate Housewives), c'est limite une insulte. La jeune femme a 3 mots à dire et son rôle se limite à jouer un charmant boulet en tailleur aux basques de notre ami Kiefer. J'ai rarement vu pareille inutilité dans un film pour une actrice en vogue. A croire que celle-ci n'a pas lu le scénario a défaut d'avoir lu le montant du chèque...

Et même la toujours aussi belle Kim Basinger, en femme du Président des Etats Unis, paraît complètement absente et déprimée (la photo ci-contre est trompeuse) comme si elle se demandait comment elle était arrivée à jouer des rôles aussi mineurs.

Ainsi, vous l'aurez compris, tout le film tourne autour de la victime Michael Douglas (même à 61 ans passés et la peau tirée, le monsieur assure) et c'en est excessivement énervant à la longue.
Et la fin complètement ridicule, cerise gâtée sur le gâteau avarié, ne fait que nous conforter dans ce sentiment et sabre définitivement toute compassion pour ce film raté.

Bref, on est loin de ces thrillers américains qui vous tiennent en haleine pendant 2 heures avec un final qui vous retourne l'estomac. Là, on reste concentré une petite demi heure puis peu à peu on rit de la situation et finalement, agacé, on attend impatiemment le dénouement prévisible et formaté qu'adore le grand public.

The Sentinel, un film du dimanche soir sur TF1.



Partager cet article
Repost0

commentaires

hannah montana style 11/04/2011 18:43

Thanks for taking this opportunity to discuss this, I feel fervently about this and I like learning about this subject. If possible, as you gain information, please update this blog with more information. I have found it really useful

Mephisto 29/04/2007 15:22

jlai trouver pas mal au contraire les avis sont partagés

sophie 30/10/2006 13:53

quelle daube! ça y'a aucun doute!

Gautier 26/09/2006 20:40

je ne suis pas si critique que toi à l'égard de ce film, qui pour moi a quand même l'intérêt d'avoir une intrigue intéressante à suivre, ce qui n'est pas le cas de tous les films... Ca n'est néanmoins pas le film de l'année et de loin, je te l'accorde!

lord of war 07/09/2006 10:31

Une daube de plus, comme si le cinéma en avait pas assé à sont actif....