Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 juin 2007 6 16 /06 /juin /2007 15:26





L'heure du bilan a sonné pour les séries américaines !
Il est temps de dresser un petit bilan rapide sur la saison 2006/2007 de quelques séries que j'apprécie depuis quelques années ou découvre depuis septembre dernier.
Alors que valent la nouvelle journée en enfer de Jack Bauer et l'évasion de Scofield and Co ?
Et que nous ont réservé les scénaristes du petit écran américain de particulièrement palpitant ?
Réponses... pour quelques séries.



  Saison 6

Quelle déception !
Après une saison 5 de haute volée mêlant complot politique et terrorisme, 24 nous revient en très petite forme mais avec de nouvelles attaques terroristes encore plus impressionnantes.
Sûrement trop même puisque les nouvelles aventures de Jack Bauer n'ont jamais été aussi ennuyeuses et peu crédibles.
Entre des personnages qui ne servent absolument à rien, des situations qui prêtent plus à sourire qu'à trembler et un cliff de fin vraiment pas terrible, cette saison 6 flirte de très près avec la médiocrité et l'ennui de la saison 3, c'est dire !
Heureusement, les producteurs qui, depuis quelques années déjà ont eu maintes fois l'occasion de recycler le concept de la série, ont pris conscience de l'ampleur de la déception chez les fans et promettent du changement pour la saison 7. 
Il était temps !

Les télespectateurs français pourront découvrir cette sixième journée de labeur de l'ami Jack en décembre prochain sur Canal+ alors que la saison 7 sera diffusée aux Etats Unis lors de la midseason en janvier sur la FOX.







  Saison 1

Ce cher Dexter cache bien son jeu.
Sous cette enveloppe angélique de jeune trentenaire bien sous tous rapports se cache l'esprit apathique d'un serial killer qui tue pour rendre justice à ceux qui y ont échappé.
Adaptée d'un roman de Jeff Lindsay et composée de douze épisodes d'un peu moins d'une heure, Dexter a été l'une des révélations de la télévision câblée américaine, réalisant des scores d'audience records sur Showtime.
Michael C. Hall, anciennement thanatopracteur dans Six Feet Under, campe formidablement ce médecin-légiste de la police de Miami. 
En attendant une saison 2 prévue pour la rentrée aux Etats Unis, avec, on l'espère, une intrigue aussi passionnante et un Dexter toujours aussi mystérieux, les télespectateurs français peuvent voir actuellement sur Canal+ les manies compulsives du gentil vilain, fan de la couleur rouge du sang de ses victimes....







  Saison 1

Entre Dillon et les Panthers, c'est une grande histoire d'amour.
Les habitants de cette petite ville du Texas vivent au rythme des victoires de leur équipe de footballers américains. La nouvelle saison du championnat commence avec nombre d'incertitudes mais tout le monde est confiant et croit en la victoire finale. 
L'histoire de cette nouvelle série de la chaîne NBC tourne autour du football américain mais n'est en aucun cas une série sur le football américain. On assiste bien à quelques séquences de matchs et d'entraînements ou à des mises en place de tactiques et de combinaisons propres à ce sport mais rien de trop complexe pour le novice.
Friday Night Lights est surtout une série dramatique sur les joies et les peines des habitants de Dillon, leurs craintes et espoirs pour l'avenir.
Ici pas de scènes d'action, pas de morts à chaque coin de rue, juste quelques bouts d'histoire de vie. Même si le patriotisme et la religion sont souvent omniprésents dans la série, on peut dire que FNL est une totale réussite, servie par de très bons acteurs.

Une des grandes révélations de la saison, au succés critique certain et renouvelée l'année prochaine malgré des scores d'audience relativement moyens. Go Panthers !





  Saison 1

Cette série post-apocalyptique est en passe de devenir culte. Non seulement elle est passionnante (voir article) mais en plus il s'en est fallu d'un rien pour quelle disparaisse l'année prochaine des grilles de programmes de la chaîne CBS...
La faute à des scores d'audience moyens, comme d'habitude. Malgré une histoire captivante, avait-il pu en être autrement face à un lamentable American Idol qui avait l'habitude de réunir chaque mercredi soir près de trois fois plus de télespectateurs ?
Quoi qu'il en soit, la mobilisation des fans a fini par payer.
Jugez plutôt: pétitions sur le net, achat de pleines pages dans le Variety et Hollywood Reporter pour exprimer le mécontentement et mieux encore, plus de 20 tonnes de cacahuètes (environ 50 000 $) commandées et envoyées via ce site à CBS en référence au "Nuts !" du personnage principal (interprété par Skeet Ulrich, le tueur de Scream), en réponse au maire de la ville voisine dont l'intention est d'annexer la ville de Jericho.

Ainsi sept nouveaux épisodes ont été commandés dans un premier temps pour la midseason en janvier 2008.
Enfin, petite anecdote: lors de l'annonce du retour de la série, la Présidente de la chaîne a demandé de ne plus recevoir de cacahuètes... Jericho sera diffusée, si tout va bien, à la fin de l'année sur M6.







  Saison 1

Une des révélations incontestables de cette année, Heroes redore le blason du genre fantastique, un peu terne depuis quelques années. 
Loin des aberrations lostiennes (envoyez Jack Bauer sur cette île qu'il décante une bonne fois pour toutes cette situation sans fin !!!) et des X-Men, cette série addictive est construite sur une intrigue assez complexe où les destins de jeunes adultes très ordinaires mais dotés de pouvoirs surnaturels (voler, entendre les pensées, peindre l'avenir, se regénérer ou manipuler l'espace/temps...) s'entrecroisent.
Si rien n'est fait, la fin du monde tel qu'on le connait sera proche et tous ces individus un peu partout dans le monde (mais principalement chez l'Oncle Sam) vont prendre conscience qu'ils peuvent éviter ce cataclysme en joignant leurs forces contre le mal incarné par Sylar, un jeune homme avide de pouvoirs.
Vite la suite, en septembre sur NBC !

Les français devraient rapidement succomber à la qualité indéniable de cette série à partir du mois de juillet sur TF1. Yataaaaa !







  Saison 2

Quand Prison Break devient Manhunt ("chasse à l'homme" en franchouais)...
Comme on pouvait le craindre, la saison 2 de Prison Break n'aura pas été aussi brillante que la première et bien moins captivante.
La faute à un scénario pauvre, particulièrement tiré par les cheveux, aux rebondissements mous et improbables limite risibles (il n'y a pas que dans Star Trek que les personnages se téléportent...), qui traîne en longueur sur 22 épisodes et un contexte relativement banal qui fait perdre à la série son attrait original.
Les ultimes secondes de cette saison très décevante laissent entrevoir une suite (la dernière probablement) que l'on souhaite salvatrice pour la série de la FOX.
A moins que les scénaristes poussent la supercherie un peu plus loin et cassent définitivement un concept presque culte... 
Réponse fin août aux Etats Unis.
En attendant, Prison Break 2.0 sera diffusée à la rentrée sur M6.







 Saison 2 

Sleeper Cell est une de ces séries de qualité quasi inconnues en France. D'ailleurs, la saison 1 est passée presque inaperçue sur TPS Star l'année dernière. Bref, pour cette saison 2, Darwin Al Fayed, l'agent du FBI de confession musulmane, intègre une nouvelle cellule sormante d'Al Qaïda pour déjouer ses plans d'attentat.
Diffusée sur la chaîne câblée Showtime durant une semaine au mois de décembre dernier, elle n'a fait que confirmer tout le bien qu'on pensait d'elle malgré le petit nombre d'épisodes (huit).
Comme je l'avais écrit précédemment sur ce blog, Sleeper Cell n'a pas grand chose à voir avec 24, le maître de l'anti terrorisme. Ici, le personnage principal est loin d'être le rejeton de James Bond et de Rambo et les situations paraissent crédibles.
D'où l'immersion procurée par la série dès les premiers instants.
Pour cette saison 2, le casting a forcément beaucoup changé mais en rien en qualité et c'est avec grand plaisir qu'on peut y retrouver Oded Fehr

A signaler aussi la présence au générique du franchouais Saïd Tagmaoui dans un rôle... de méchant. Mais ne vous y détrompez pas: l'habit ne fait pas le terroriste. 
   






Partager cet article
Repost0

commentaires

Darlene D. Garvin 20/10/2011 03:31


Some good ideas but quickly tempered but the consistancy. Anyway it does not stop me from being addicted to the end and then wait impatiently..


Darlene D. Garvin 20/10/2011 03:28


Some good ideas but quickly tempered but the consistancy. Anyway it does not stop me from being addicted to the end and then wait impatiently.


Sunzhe Howard 20/10/2011 03:21


I rather say that this is a terrific blog. Nevertheless, I found such an informative and valuable blog to be. I am having fun on this blog. Thanks!


VinylRehab 12/08/2011 01:37

QqMjhbenqYcar insurance in florida ntsjxc cheapest auto insurance :-)

ronbalsamo 11/08/2011 08:06

yAgXHOlfdpjTwOuacomplia effectiveness %OOO propecia xhv