Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 avril 2007 6 14 /04 /avril /2007 10:15

Après le dernier épisode de la saison 2 et avant de découvrir une troisième (et ultime ?) saison diffusée fin août aux Etats Unis, il est temps de tirer un bilan sur Prison Break, une série probablement victime de son succés.

Alors que la saison 1 de Prison Break nous présentait une magnifique machine huilée, quasiment sans accroc (on oubliera quand même l'épisode 15 où Scofield arrive à sortir de prison pour se rendre le plus tranquillement du monde dans l'aile psychiatrique puis se brûle sévèrement au 15ème degré sans broncher derrière un gardien "mal placé"), force est de constater que la nouvelle a eu besoin de beaucoup d'anti-rouille pour faire passer en travers de la gorge des télespectateurs les incohérences et autres facilités grossières servies sur un plateau doré.


      

Les tatouages de Scofield étaient un alibi en béton pour des scénaristes en quête de rebondissements dans cette histoire d'évasion. Malheureusement et logiquement d'ailleurs, ils ne servent pratiquement plus à rien dans la suite des aventures. Place donc à l'improvisation pour notre héros au regard de braise.
Pas évident me direz vous ? A peine !

Car, histoire de préserver le suspense tout au long des 22 épisodes de la saison 2, les concepteurs de la série ont fait fi de toute rationalité du temps, de l'espace et des évènements qui s'y passent.

Ainsi, il n'est pas étonnant de retrouver un personnage au bon lieu et au bon moment, de passer outre une certaine logique judiciaire, de découvrir au fil des épisodes un agent du FBI redoutablement trop intelligent (Madame Irma ?) et en gros de faire face à d'innombrables facilités telles, que l'on a l'impression de résoudre une énigme avec la solution.

Tout coule de source et à trop tirer sur la corde de l'indulgence des télespectateurs, les scénaristes ont réussi à décrédibiliser leur série. Il n'y a donc rien d'étonnant à ce que Prison Break ait perdu 1 million de fidèles américains entre le premier et le dernier épisode de cette saison (8 millions).

Alors bien entendu, tout ceci n'est pas propre à Prison Break, bien d'autres séries au rythme soutenu passent par des raccourcis souvent maladroits afin d'éviter toute complexité scénaristique lourde pour le télespectateur mais il faut bien avouer qu'avec cette saison 2 de Prison Break, on atteint des sommets du ridicule.

Ceci dit, tout n'est pas noir, on passe tout de même de bons moments et le cliff du dernier épisode annonce une suite intéressante même si, encore une fois, on peut s'interroger sur la crédibilité du scénario notamment sur le rôle donné à La Compagnie dans cette prochaine saison 3.

Quoi qu'il en soit, on attendra patiemment les premiers épisodes de sa suite prévus pour le 29 août aux Etats Unis pour avoir un début de réponse. Rachat espéré ou achèvement total d'une ex série prometteuse ?


Autres articles sur Prison Break

04/12/2006     Un break pour Prison Break (saison 2 épisode 13)
28/07/2006     Carte "Sortie de prison" 



Partager cet article
Repost0

commentaires

thomatically 12/08/2011 10:28

mYQXlXduXESeIFJcar insurance qoutes >:-) nevada homeowners insurance quote 119

jojothejojo 12/08/2011 05:56

rvQsfBrLRexLeUaprLadova health insurance ale car insurance quotes 40277

pxndxrose 11/08/2011 01:40

jTAnuafXTsQnew york car insurance wnc florida auto insurance 0439

Tharadox 10/08/2011 03:34

TSBQCgwwdHfQAviagra 29935 cialis vnszjd

xsecretdreams 07/08/2011 07:48

RYFFsejHKElevitra :[[ cialis vzj