Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 février 2007 2 20 /02 /février /2007 07:59

Le début de la fin...

Dan Reilly a tout fait pour sauver sa modeste exploitation agricole.
A deux doigts de la faillite, il accepte de soumettre son bétail à des "tests de fécondation" menés par un laboratoire de biotechnologie sous le contrôle de la vétérinaire locale Orla, son ex-compagne. A l'occasion d'un examen de routine, Orla découvre de troublantes anomalies dans le processus et alerte son patron, John.
Mais il est déjà trop tard : une terrifiante mutation est en train de s'accomplir et, en l'espace de quelques heures, la situation va virer au cauchemar...

Alien au pays de la vache folle

Isolation est sorti en juin 2006 dans un quasi anonymat.
Pourtant, la bestiole, tout juste auréolée du Grand Prix du film fantastique à Gérardmer, méritait un bien meilleur accueil.

Une fois n'est pas coûtume, les psychopathes sont en congés et font place nette à des mutants disformes dans le rôle des vilains de service qui foutent la frousse.
Ici on est loin des artworks américains travaillés des semaines durant. C'est du servi brut de décoffrage à l'instar d'une grosse louche de purée qui claque l'assiette blanche de la cantoche. Donc, pas de fioriture, le monstre n'a pas eu le temps de se refaire une beauté avant de débarquer dans cette petite ferme isolée en pleine campagne irlandaise, aussi glauque que le cabinet au fond du jardin de Mamy.

Le thème du clonage, très en vogue ces dernières années, commence à donner de bonnes idées aux scénaristes qui vont probablement exploiter le filon jusqu'à son dernier gène.
Dans Isolation, le rôle du cobaye est tenu de fort belle manière par la vache qui n'a rien demandé à personne...

Et comme on ne lui en demande jamais assez (se peindre en violet pour la pub d'un chocolat n'est finalement pas grand chose), on lui refourgue un "mutant qui mord" comme chérubin !

Un film "vachement" bien !

Isolation est un très bon film d'horreur, sans artifices ni excès de "Bouh ! j't'ai fait peur !".
Le monstre tue instinctivement pour se nourrir et se développer et non gratuitement comme c'est trop souvent le cas dans ce genre de film où les mutants sont fréquemment dotés d'une intelligence à faire pâlir ma vieille péruvienne.
L'ambiance de stress exponentiel est extrêmement bien rendue grâce à une photographie froide (dominance de bleu et de vert dans l'image, forte humidité) et une interprétation impeccable qui donne au film la crédibilité d'un documentaire.

Le peu d'acteurs (un pour chaque doigt de la main) renforce cette impression d'isolement et ce côté étouffant et désespéré du film. La réalisation sobre mais tellement efficace finit définitivement de satisfaire nos mirettes.


Mode d'emploi pour découper une vache


Isolation est sorti ce mois-ci en DVD et je ne peux que vous le recommander.



Partager cet article
Repost0

commentaires

Pandaranol 02/06/2011 04:03

PandaranolMerci pour cet article.

coach outlet 03/03/2011 08:23

coach outletLooking really informative and practical approach.

Seotons 29/01/2011 16:06

SeotonsIl peut y avoir certainement seulement 1 processus importantes dedans vie quotidienne, vidéos, théâtre et aussi bien série !

Spazmatazz 21/02/2007 15:55

Merci c'est très sympa. :)

sylversurfer 21/02/2007 15:30

J'adore ton avis sur ce film qui n'a pas eu un grand succès et c'est fort dommage ; qui plus est, j'adore aussi ta mise en page ; le jour où je saurai en faire autant, je serai ravi ; bonne continuation à toi