Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 octobre 2006 1 02 /10 /octobre /2006 00:46

Un film sur la mode n'a, au premier abord, que peu de réussite à forcer ma curiosité.
Mais la présence de Meryl Streep en autoritaire rédactrice en chef d'un magazine de mode m'a convaincu d'aller voir Le Diable s'habille en Prada même si ce n'est pas vraiment une actrice dont je suis la carrière.
Je n'ai pas été déçu de ce côté là, sa prestation de femme exigeante et acariâtre est excellente.
Il en est de même de celle de la jeune Anne Hathaway.
Par contre, le film en lui même n'a pas de quoi casser des briques. Et pourtant ça commençait plutôt bien.

Andrea rêve de faire du journalisme.
A peine ses études terminées, elle doit faire ses preuves dans le métier avant d'acquérir une place de choix.
Un poste de seconde assistante lui est offert dans la rédaction de Runway, le plus célèbre magazine de mode.
Elle va alors apprendre ce que veut dire "assistante" dans ce milieu branché et snob.

Adaptation cinématographique du roman éponyme de Lauren Weisberger (traduit en 27 langues), Le Diable s'habille en Prada est une comédie douce amère sur l'univers Fashion.

Entre coups bas mesquins et superficialité, le film paraît être une parfaite retranscription du milieu de la mode.
Certes, comme je l'ai dit auparavant, l'interprétation est impeccable mais l'histoire est d'une platitude à pleurer.
De voir le chemin parcouru par une jeune fille innocente pour arriver à gagner la respectabilité de sa chef est loin d'être emballant surtout avec les rituelles incohérences de comportements des personnages.
Entre une rédactrice en chef intraitable et tyrannique qui devient au final un gentil toutou au coeur blessé et une "grosse" (taille 6) bête sympathique qui évolue en belle arriviste aux dents longues détestable, le film donne beaucoup dans la romance. Surtout quand la jeune pousse tourne le dos à ses amis et à son petit copain (qu'elle cocufie en beauté à Paris) pour se consacrer exclusivement à son job de larbin à plein temps.

D'ailleurs, si on réfléchit un minimum au message véhiculé par le film, on arrive à la conclusion qu'il faut accepter de faire la bonniche une année pleine au sein d'une rédaction de magazine de mode pour débuter correctement dans le journalisme. Bref, un an de bizutage.

Quoi qu'il en soit, Le Diable s'habille en Prada est un film à voir pour passer le temps.
Mais pas de quoi réserver une soirée au feutre indélébile sur votre planning.




Le Diable s'habille en Prada ou l'histoire d'un grain de maïs dans une assiette de petit pois.



Partager cet article
Repost0

commentaires

Hot Stocks 16/04/2011 01:55

Merci pour votre blog, il est merveilleux, je suis tombée dessus par hasard mais le hasard fait bien les choses. Votre blog est devenu depuis peu une référence pour moi.

Finance Dissertation 17/01/2011 10:59

The Blog is Quite amazing and wonderful and Will really help, Originality year found in this blog Which tells how machete That Is That.

jattab 28/04/2008 23:22

j'ai un travail au cours de relations humaines sur le film "le diable s'habille en prada" et je dois faire le lien avec le cours.pourriez vous m'aider svppourriez me repondre sur mon adresse mail ci dessus

merci beaucoup

kakuki 20/10/2006 22:33

le genre de film à voir à la télé........